in

L’Apple Watch sera-t-elle bientôt capable de détecter les AVC et maladies cardiaques ?

D’après Bloomberg, Apple songerait à intégrer à ses futurs modèles un électrocardiographe, qui permet d’enregistrer les courants électriques accompagnant les contractions du cœur.

Depuis son lancement en 2015, l’Apple Watch est capable de mesurer en temps réel le rythme cardiaque de quiconque la porte au poignet. Si elle enregistre durant un certain de laps de temps, au repos, une fréquence anormalement élevée, elle le fera savoir en guise d’alerte.

Apple serait déjà en train de tester un prototype, qui demanderait toutefois à l’utilisateur d’appuyer sur l’écran

Dans une moindre mesure, la montre connectée d’Apple incite aussi son propriétaire à se lever lorsqu’il est assis depuis trop longtemps, et également à respirer quand un pic de stress est enregistré. Mais la firme de Cupertino pourrait aller plus loin quand il s’agit de veiller sur notre état de santé, d’après des informations obtenues par Bloomberg. Alors que CNBC nous révélait en avril dernier que le géant américain travaillait à l’intégration d’un outil de mesure du taux de glycémie dans sa montre, il envisagerait maintenant d’ajouter à ses futurs modèles un capteur cardiaque ECG, autrement dit un électrocardiographe. Pour l’heure, Apple s’est associée à la start-up AliveCor, en vendant comme accessoire de l’Apple Watch son lecteur Kardia Band EKG.

L’électrocardiographe permet d’enregistrer l’activité électrique du cœur – à la différence du cardiofréquencemètre, qui ne fait qu’en déterminer la fréquence instantanée –, et ainsi de détecter de potentielles anomalies cardiaques, symptômes d’AVC, d’infarctus ou de toute autre affection. Apple serait déjà en train de tester un prototype, qui demanderait à l’utilisateur d’appuyer sur l’écran (apparemment, une pression avec deux doigts) afin d’enclencher une prise de mesure. Une impulsion électrique imperceptible serait alors envoyée dans sa poitrine. Pour le moment, soyons honnêtes, le fait que l’utilisateur doive être à l’initiative de la prise de mesure est plus que problématique.

Cap sur la santé, quand la concurrence mise tout sur le sport

L’apparition d’une telle option sur l’Apple Watch serait tout à fait cohérente avec la direction que prend la firme depuis maintenant près de deux ans : elle parie sur la santé, un secteur aussi essentiel que rentable, tandis que Samsung, son principal concurrent, a préféré recentrer sa smartwatch sur un usage sportif. Il y a quelques mois, elle lançait également son application Apple Heart Study, en partenariat avec l’école de médecine de Stanford.

Les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde. On estime à 17,5 millions le nombre de décès imputables aux maladies cardio-vasculaires, soit 31 % de la mortalité mondiale totale.

Source: Mashable FR

Qu'est-ce que vous pensez ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Loading…

0

Commentaires

Il faut être très attentif pour comprendre Jean Claude Van Damme

Chrome bloquera les pubs intrusives à partir du 15 février 2018