Où jeter l’huile de friture ? 

L’huile de friture est une huile qui dérive de la cuisson de certains aliments par immersion dans une friteuse ou une poêle. Généralement, l’huile provient de différentes sources telles que les animaux via la graisse de canard ou encore les plantes comme l’huile de tournesol, d’arachide ou d’olive. Ces huiles, chauffées à haute température, permettent de cuire rapidement les aliments de manière uniforme tout en leur donnant une texture croustillante.

 L’odeur alléchante des aliments frits peut transformer n’importe quel repas en une expérience délicieuse. Cependant, derrière ces aliments savoureux, se cache une question qui revêt une importance capitale pour notre environnement : que faire de l’huile de friture usagée ? Bien que le recyclage approprié de l’huile de friture soit souvent négligé, l’huile peut avoir un impact majeur sur les égouts, les cours d’eau et l’écosystème en général s’il est éliminé de manière inadéquate. Découvrez ici toutes les informations nécessaires sur où jeter l’huile de friture.

Quand jeter ou remplacer l’huile de friture ?

La friture est un processus de déshydratation à température élevée qui représente une très ancienne technique de cuisson des aliments. Elle consiste en l’immersion des aliments dans une huile bouillante ou substances grasses qui jouent le rôle de médium en ce qui concerne le transfert de chaleur. L’ultime objectif de la friture, c’est surtout de créer une croûte tout en opérant un changement de couleur, de texture et de saveur de l’aliment.

 L’huile de friture usagée est fréquemment utilisée à de multiples reprises. Toutefois, elle finit par perdre toutes ses propriétés au bout d’un moment. Savoir quand il est temps de la remplacer est crucial, tant pour nos plats que pour l’environnement. Les signes d’une huile qui doit être remplacée incluent une couleur foncée, une odeur rance et une faible capacité à frire efficacement. Une huile est considérée comme altérée en cas de brunissement, marqué pour la plupart par l’apparition d’une mousse stable absolument distincte du bouillonnement classique qui est remarqué lors de l’introduction des aliments. L’huile de friture inapte à l’utilisation peut aussi se manifester par :

  • La présence d’une viscosité accrue 
  • Une densité excessive 
  • L’émission de fumées 
  • La diminution de la texture croustillante 
  • La présence d’une odeur inusitée 
  • Le manque de bouillonnement à l’introduction des aliments 

En général, si vous avez utilisé l’huile pour cuire des aliments riches en saveurs, comme du poisson, il est préférable de la remplacer après une utilisation. Pour des aliments moins parfumés, vous pouvez envisager de la réutiliser quelques fois après un filtrage minutieux. Ce dernier consiste surtout en l’élimination des débris après la friture afin de pallier leur carbonisation ultérieure durant une autre friture, ce qui risquerait d’accélérer la dégradation dudit bain.

 Ensuite, il est important de refaire le niveau de l’huile et de le garder au frais. L’huile de friture doit être conservée de préférence dans un contenant bien fermé ou dans une friteuse qui dispose d’un couvercle. Elle doit aussi être placée à l’abri de la lumière ou de l’air pour empêcher tout processus d’oxydation. Une huile conservée plus de deux voire trois semaines dans une friteuse sans avoir servi une seule fois ne doit pas être utilisée. Il est aussi déconseillé de faire usage d’une même huile de friture plus de 4 à 6 fois.

L’huile de friture : un danger pour l’environnement 

L’ignorance quant à la manière de se débarrasser de l’huile de friture usagée peut avoir des conséquences dévastatrices pour notre environnement. Lorsque l’huile est jetée dans les égouts ou les toilettes, elle peut colmater les filtres et entraîner des bouchons aussi bien que des obstructions, nécessitant des travaux de dégorgement très coûteux. Pire encore, si elle atteint les cours d’eau, elle peut créer un film d’huile qui empêche l’oxygène de pénétrer dans l’eau, mettant en danger la vie aquatique et perturbant l’écosystème.

Un litre d’huile usagée couvre banalement mille mètres carrés de surface d’eau qui altère considérablement l’oxygénation de la faune et de la flore existantes, menaçant ainsi la biodiversité des cours d’eau. Les stations d’épuration ne sont pas aussi épargnées par les conséquences du rejet des huiles de friture usagées dans les canalisations. En effet, elles ne sont plus en mesure d’assurer de façon efficiente leur rôle, car les bactéries responsables de l’épuration des eaux usées sont également asphyxiées. Il est donc impératif d’adopter des pratiques de gestion responsables pour se débarrasser de l’huile de friture usagée.

  Comment savoir si on a une fuite de gaz chez soi ?

Où jeter son huile de friture ? 

Jeter l’huile de friture dans les canalisations semble souvent être une solution rapide et efficace, mais cela engendre des conséquences désastreuses. Les graisses ou l’huile se figent et s’accumulent dans les tuyaux. Elles s’encrassent dans les canalisations provoquant des obstructions ou un refoulement de ces dernières dans les cours d’eau. L’huile et l’eau n’étant pas miscible, cela va engendrer l’apparition d’une pellicule graisseuse à la surface de l’eau qui contamine l’eau potable et nuire à la biodiversité de la vie aquatique. Heureusement, pour palier à ce problème, il existe des moyens plus responsables pour se débarrasser de l’huile de friture. À cet effet, plusieurs options appropriées pour éliminer l’huile de friture usagée sont proposées.

À la déchetterie 

L’huile de friture usagée est un biodéchet non dangereux, mais particulièrement polluant quand elle est éliminée de manière désinvolte. Leur composition en triglycérides les rend vraiment difficiles à dégrader et explique aussi le fait qu’elle colmate la majorité des éléments qu’ils touchent. L’une des méthodes les plus sûres et les plus responsables pour se débarrasser de l’huile de friture est de la porter à une déchetterie. De nombreuses déchetteries acceptent l’huile de cuisson usagée et disposent de systèmes appropriés pour sa gestion. L’huile de friture usagée sera dans ce cas traité comme les déchets ménagers spéciaux ou elle sera mise avec les déchets dangereux pour un traitement plus spécifique. Ainsi, elle est soit incinérée ou recyclée pour être mise en valeur par des entreprises agrémentées. Assurez-vous de stocker l’huile dans un récipient hermétique et résistant aux fuites avant de la déposer à la déchetterie.

Dans le bac à ordure ménagère 

 L’huile de cuisson non-viable à l’utilisation est approuvée dans les bacs à ordures ménagères si elles sont de petite quantité, moins de 31 centilitres. Toutefois, il faudra la laisser refroidir et la transvaser ensuite dans un contenant en plastique fermé hermétiquement avant de le jeter. Sinon, l’huile de friture mal conservée ou jeter directement dans une poubelle ordinaire peut provoquer des fuites et des déversements, créant des désordres ainsi qu’une mauvaise gestion des déchets qui aurait pu être évité. Vous n’aurez donc pas besoin de vous déplacer. Cependant, il est conseillé de jeter l’huile de friture usagée dans la poubelle des déchets non recyclables, c’est-à-dire le bac gris. Faites cependant attention à la quantité d’huile que vous mettez dans le bac à ordure, car celle-ci doit être minime. Dans le cas contraire, les éboueurs responsables du ramassage de vos déchets ménagers pourraient refuser ces derniers s’ils jugent que la quantité d’huiles de friture présente est trop importante.

Dans un point de collecte spécifique organisé par les collectivités locales 

De nombreuses collectivités locales ont mis en place des points de collecte spécifiques pour l’huile de friture usagée. Ces points de collecte sont généralement situés dans des endroits stratégiques, tels que les supermarchés ou les centres de recyclage, facilitant ainsi le processus de recyclage. De nombreuses régions proposent des programmes de collecte municipale ou des points de dépôt spécifiques pour l’huile de cuisson. Renseignez-vous auprès de votre municipalité pour connaître les options disponibles près de chez vous.

Où ne pas jeter son huile de friture ? 

Plusieurs mauvais réflexes sont à proscrire en matière de gestion de l’huile de friture usagée. En effet, par souci de protection et de préservation de l’écosystème, l’huile de cuisson ne doit pas être jetée à un certain nombre d’endroits qui semble pourtant pratique, mais portent préjudice à l’environnement.

Dans un évier ou des toilettes 

Verser de l’huile de friture dans l’évier ou les toilettes peut paraître commode, mais c’est une pratique à éviter absolument. Les égouts ne sont pas conçus pour gérer l’huile, et elle peut provoquer des obstructions coûteuses et nuisibles. L’élimination de l’huile de cuisson via les canalisations est strictement interdite ainsi que la fusion de cette dernière avec les eaux usées. En dehors de la nuisance qu’elle provoque dans le monde aquatique et végétal, l’huile de cuisson risque d’obstruer vos tuyaux et de vous faire dépenser. En plus, elle entrave de façon non-négligeable le traitement des eaux usées.

Dans le compost ou lombricompost 

Bien que certains types d’huiles végétales puissent être biodégradables, l’huile de friture ne convient pas au compost, surtout si elle a servi à frire des aliments d’origine animale. Elle peut causer des problèmes d’odeurs et de décomposition dans le compost. C’est une méthode absolument contre-productive, car elle ralentit le mécanisme de décomposition de vos déchets verts tout en attirant cependant des nuisibles comme les rongeurs. L’huile de friture a tendance à altérer la circulation de l’air, ce qui n’est absolument pas l’effet recherché en matière de compost. Il est donc déconseillé de passer cette méthode pour éliminer vos huiles de cuisson inutilisées.

  Agence web e-commerce et webmarketing dans le Tarn-et-Garonne

Dans le jardin 

L’huile de friture ne devrait jamais être versée directement dans le jardin. Elle peut altérer le sol et nuire aux plantes en entravant leur capacité à absorber l’eau et les nutriments. Les huiles dans leur ensemble colmatent les sols en empêchant la circulation tant bien de l’eau que de l’air. Le sol étant en asphyxie n’est plus donc en mesure d’assurer le développement de vos plantes. L’huile dans le jardin empêche la décomposition dans le sol et donc l’apport des nutriments aux végétaux n’est plus efficace. À cet effet, jeter le fond de votre casserole ou l’huile de friture usagée dans votre jardin n’est absolument pas recommandé.

Recycler l’huile de friture usagée 

Recycler l’huile de friture usagée peut être une option judicieuse pour réduire son impact environnemental. Contrairement aux idées reçues, l’huile de friture fait partie intégrante des déchets ménagers qui peuvent être recyclés. Déjà, vous pouvez réutiliser votre huile au minimum jusqu’à cinq fois en veillant à la filtrer au préalable via un filtre à café par exemple. Quand elle devient inapte à l’utilisation, vous pouvez ensuite la recycler à des fins plus utiles. Voici quelques façons créatives de le faire.

En faire du détergent ou de la lessive 

L’huile de friture peut être transformée en détergent ou en lessive biodégradables. Des entreprises proposent des procédés pour convertir l’huile en produits de nettoyage écologique et respectueux de l’environnement. Vous pouvez aussi le faire à la maison si vous le désirez. Par ailleurs, vous devez disposer de matériels de protection comme les lunettes, les gants en plastiques solides, car vous aurez à manipuler la soude caustique.

En faire des bougies 

Avec un peu de créativité, vous pouvez transformer l’huile de friture usagée en bougies. Ce processus nécessite du matériel supplémentaire, mais c’est une manière innovante de réutiliser l’huile. Il vous suffit de disposer de jolis contenants en verre, d’une mèche pour la bougie avec son support en métal, d’huiles essentielles de votre choix. Le principe consiste à poser la mèche avec son support en métal au sein du contenant en veillant à bien le centrer. Afin qu’elle tienne plus aisément, vous avez la possibilité d’enrouler ce dernier autour d’un bâtonnet en bois. Puis verser votre huile de friture filtrée au préalable au trois-quarts du contenant avant d’y ajouter quelques gouttes d’huile essentielle et votre bougie est prête.

 Auprès de certaines sociétés 

Certains centres de recyclage spécialisés collectent l’huile de friture usagée pour la transformer en biodiesel ou en biocarburant qui sont à usage agricole. Cette option permet de donner une seconde vie à l’huile tout en contribuant à la réduction des émissions de carbone. D’autres sociétés recyclent l’huile usagée dans l’optique qu’elles servent à alimenter les systèmes d’éclairage des lieux publics. Certains restaurateurs acceptent de récupérer les huiles de fritures ménagères donc vous pouvez contacter les restaurants proches de chez vous pour vous renseigner.

Que faire de ma bouteille d’huile ?

Les bouteilles d’huile peuvent généralement être recyclées, il suffit de les déposer dans les points de collecte appropriés. Vérifiez les directives de recyclage de votre région pour vous assurer de mieux disposer de la bouteille en plastique. Par ailleurs, ces bouteilles de plastique doivent être minutieusement rincées avant que vous puissiez les jeter. Ils ne doivent pas cependant être jetés avec les déchets ménagers, mais plutôt dans les bacs à ordures recyclables, notamment les bacs verts.

L’huile de friture est un biodéchet qu’il faut jeter suivant des principes bien codifiés. Soyez donc conscient des lois et des réglementations de votre région concernant l’élimination de l’huile de friture afin de participer activement à la sauvegarde de l’écosystème. Certaines juridictions peuvent avoir des exigences spécifiques sur la manière de traiter cette substance grasse, particulièrement polluante. En adoptant des pratiques responsables pour l’élimination de l’huile de friture, vous contribuez à protéger l’environnement et à préserver les ressources naturelles.

Pour en savoir plus sur le sujet de l’huile de friture et de toutes ces petites choses pour améliorer votre quotidien, nous vous recommandons la lecture de l’excellent article de Blog Ecologie, une véritable trousse à outils de l’écologie à la maison !

Partager cet article:
Précédent

L’audit patrimonial : Un indispensable pour mieux gérer votre fortune

Que peut-on jeter dans la poubelle de tri jaune ?

Suivant