La nouvelle norme EN ISO 20345 : une évolution majeure pour les chaussures de sécurité

La norme EN ISO 20345 est une référence incontournable pour les fabricants et les utilisateurs de chaussures de sécurité. Celle-ci a récemment évolué, entraînant des changements importants dans les domaines de la résistance à la glisse, de la perforation, des catégories de protection et des exigences additionnelles. Dans cet article, nous allons aborder ces évolutions en détail et comprendre leur impact sur les professionnels du secteur et les travailleurs concernés.

Résistance à la glisse : des tests renforcés

La résistance à la glisse est un critère essentiel pour garantir la sécurité des travailleurs sur leur lieu de travail. Dans la nouvelle norme EN ISO 20345, les tests ont été ajustés afin de mieux répondre aux exigences du monde professionnel. La principale nouveauté concerne la disparition du test de résistance à la glisse à plein. Désormais, les tests évaluent non seulement la résistance à la glisse de l’attaque talonnière vers l’avant de la chaussure, mais aussi la résistance de la semelle vers l’arrière. Cette évolution permet d’obtenir des résultats plus complets et fiables en matière de sécurité.

Deux tests sont réalisés pour évaluer la résistance à la glisse : le premier sur un sol céramique enduit de détergent et le second sur un carreau de céramique enduit de glycérine. Le premier test correspond à l’exigence fondamentale de la norme, sans marquage spécifique. Le second test, en revanche, correspond au marquage “SR”, qui est une exigence additionnelle.

  Les volets battants : Aluminium ou PVC ?

Perforation : des exigences plus strictes

La protection contre la perforation est primordiale pour les travailleurs exposés à des risques de blessures dues à des objets pointus ou tranchants. La nouvelle norme EN ISO 20345 introduit des exigences plus strictes en matière de résistance à la perforation. Cela se traduit notamment par l’utilisation de nouveaux matériaux et de nouvelles méthodes de fabrication pour les semelles et les renforts des chaussures de sécurité.

Les fabricants sont désormais tenus de garantir une meilleure protection contre la perforation et de répondre à des critères plus exigeants en termes de résistance et de durabilité. Ces améliorations permettent d’assurer une protection optimale pour les travailleurs et de limiter les risques d’accidents liés à la perforation.

Nouvelles catégories de protection : une offre adaptée à chaque métier

La norme EN ISO 20345 englobe désormais de nouvelles catégories de protection pour les chaussures de sécurité. Ces catégories sont définies en fonction des risques spécifiques auxquels les travailleurs sont exposés dans leur activité professionnelle. Elles permettent ainsi de proposer des chaussures adaptées aux besoins de chaque métier.

Parmi les nouvelles catégories de protection, on retrouve notamment des chaussures destinées aux milieux humides, aux environnements à risque de chutes d’objets lourds ou encore aux travailleurs exposés à des produits chimiques. Chaque chaussure est conçue pour offrir une protection maximale dans un contexte professionnel particulier, garantissant ainsi une sécurité optimale pour les travailleurs.

Exigences additionnelles : une personnalisation accrue

La nouvelle norme EN ISO 20345 prévoit également des exigences additionnelles pour les chaussures de sécurité. Ces exigences permettent de répondre à des besoins spécifiques en matière de protection, en fonction des risques auxquels les travailleurs sont exposés. Elles concernent par exemple la résistance à la chaleur, à la perforation ou encore à la glisse.

  Est-ce qu'il faut investir dans une SCPI ?

Ces exigences additionnelles offrent ainsi une personnalisation accrue des chaussures de sécurité, permettant aux fabricants de proposer des modèles adaptés à chaque métier et à chaque environnement de travail. Elles contribuent également à renforcer la sécurité des travailleurs, en leur garantissant des équipements de protection individuelle (EPI) toujours plus performants et adaptés à leurs besoins.

Un gage de qualité et de sécurité pour les travailleurs

La nouvelle norme EN ISO 20345 constitue une véritable évolution pour les chaussures de sécurité. Les changements apportés en matière de résistance à la glisse, de perforation, de catégories de protection et d’exigences additionnelles permettent d’offrir aux travailleurs des équipements de protection individuelle toujours plus performants et adaptés à leurs besoins.

Ces évolutions témoignent de l’importance accordée à la sécurité et à la qualité des chaussures de sécurité, mais aussi de la volonté des fabricants et des organismes de régulation de répondre aux attentes des professionnels et des travailleurs.

Partager cet article:
Précédent

Le chessboxing, ce sport qui mélange les échecs … et la boxe !

Le pistolet de massage, un allié pour soulager la douleur et les contractures

Suivant