Les différentes techniques de soudage et leur spécificité

Le soudage est l’un des travaux qui demandent une grande attention. Il nécessite une bonne préparation. En outre, le soudeur doit avoir les compétences requises dans la réalisation de la soudure. Cela garantit la qualité du travail. Mais il est aussi très important de savoir la technique de soudage à adopter. Celle-ci dépend du type de métal à assembler. En effet, chaque méthode dispose sa spécificité. Ainsi, elle doit être bien choisie. Quelle technique pour quel assemblage ?

Le soudage TIG : la technique qui offre une soudure de qualité

Le soudage TIG (Tungsten Inert Gas) est une technique qui utilise l’électrode, un gaz inertie et un arc électrique pour assembler les pièces. L’électrode utilisée est non fusible. C’est pour cela que la soudure nécessite l’apport de métal.

C’est l’une des méthodes dans les mécanos soudures qui conviennent aux alliages, aux rassemblements hétérogènes et à tous types de métal. En effet, elle est à la fois souple et fiable. En plus, avec cette méthode, le soudeur peut réaliser des pièces esthétiques et solides. En outre, elle offre un soudage précis.

Lors de la soudure, aucun résidu n’est projeté sur le matériel, pas d’étincelle ni éclaboussure. Grâce à cela, le technicien n’a pas besoin de retravailler les pièces.

Concernant son utilisation, le soudage TIG est souvent utilisé pour restaurer une voiture ou pour concevoir des cadres métalliques pour meubles. Il est également bien approprié pour souder des plaques fines.

Le soudage à électrode : la méthode adaptée pour le soudage à l’extérieur

Le soudage à électrode est aussi appelé soudage électrique ou encore soudage à l’arc. Pour lier les métaux, cette méthode utilise les électrodes. Pour cela, ces derniers doivent s’adapter au métal à souder et avoir un point de fusion similaire.

L’un des avantages de cette méthode est qu’elle peut être réalisée à l’extérieur, même par vent intense. En plus, lors de la soudure, le soudeur n’a pas besoin d’une bouteille à gaz, car le gaz est déjà intégré dans l’électrode. Cette technique de soudage peut être employée sur tous les types d’aciers et d’aciers inoxydables. Cependant, elle n’est pas adaptée à l’aluminium.

Cette méthode est bien adaptée pour les travaux de réparation ou de maintenance rapide. C’est pour cela qu’elle est usée par les bricoleurs ou les entreprises qui réalisent des petits travaux de soudage quotidiennement.

Le soudage MIG/MAG : pour une soudure précise et efficace

Le soudage MIG (Metal Inert Gas)/MAG (Metal Active Gas) est une technique qui utilise l’électrode fusible sous gaz inerte (MIG) ou gaz actif (MAG). Pour ces deux techniques, le processus de soudage est le même. Mais la différence repose sur le type de gaz utilisé (inerte ou actif).

Il s’agit de la technique de soudage la plus populaire. En effet, il permet de souder de grande surface en peu de temps. Il peut aussi être appliqué à plusieurs types d’aciers et à différentes épaisseurs. Son alimentation est automatique au fil.

Grâce à ces différents avantages, cette méthode de soudage est bien adaptée aux gros travaux de soudage répétitif. Elle est utilisée dans l’industrie et les grandes entreprises.

Précédent

Que faire en cas d’annulation de votre séjour à l’hôtel ?

Réservez un VTC dans votre prochain voyage en France !

Suivant

Laisser un commentaire