Collier anti-aboiement : comment ça marche ?

Certains chiens aboient plus que de raison. On peut facilement se faire taxer de pollueur sonore si on ne sait pas canaliser les aboiements de son animal de compagnie. Dans de pareilles circonstances, le collier anti-aboiement est certainement la solution à ce problème. Ce dispositif peut user d’impulsions électriques, de spray, d’ultrasons ou de vibrations selon les modèles. Comment acquérir celui qui correspond le mieux à son chien ? Avant d’y répondre, voici le fonctionnement de cet accessoire révolutionnaire.

Collier anti-aboiement : le principe de fonctionnement

Le collier anti-aboiement est un collier dont le principe est de détecter un niveau gênant de décibels émis par les aboiements d’un chien. Lorsque le seuil déterminé comme dérangeant est atteint quand aboie le chien, le collier va tout simplement émettre un signal électrostatique qui ne plairait pas à l’animal. Ce peut être aussi un jet émetteur d’odeur inconfortable pour le chien. La citronnelle est fréquemment utilisée à cette fin.

Le collier anti-aboiement n’a pas pour objectif premier de punir méchamment son animal. Il est avant tout question de faire admettre à ce dernier qu’aboyer trop exagérément pourrait l’inconforter. La conséquence ? Le chien évitera les aboiements intempestifs et trop forts.

C’est donc un fonctionnement basé sur la dissuasion qu’offre l’usage du collier anti-aboiement. Cela n’a rien d’un procédé de torture comme certains tendent à le faire croire. Ceci dit, il importe de savoir que pour choisir un tel collier, certains paramètres doivent être pris en compte ; mais avant, il faut connaître les différents types de collier anti-aboiement qu’on trouve sur le marché.

Lire   L’importance d’une bonne maintenance fosse septique

Collier anti-aboiement : les types

4 types de collier sont disponibles sur le marché. Chacun de ces types à un fonctionnement qui lui est propre.

Le collier anti-aboiement à usage d’impulsions électriques

Ce modèle marche par électro-stimulation. L’aboiement du chien, quand il devient importun, le capteur du dispositif envoie par le biais de 2 diodes, une décharge dans les muscles situés dans le cou de l’animal. La décharge est faible et ne provoque aucune douleur, mais elle est suffisamment gênante pour que le chien renonce à continuer d’aboyer.

Le collier anti-aboiement avec impulsions électriques est un modèle qui facilite l’éducation de l’animal. L’instrument est réglable. Il est possible de faire en sorte que la décharge ne soit envoyée qu’après un certain nombre d’aboiements.

Le collier anti-aboiement à usage d’ultrasons

Ce modèle est presque analogue à celui qui vient d’être présenté. Lorsque le chien aboie et atteint le seuil qu’on ne désire pas qu’il dépasse, en lieu et place de la décharge, ce sont des ultrasons que le déclenchement du capteur envoie à l’animal. Il faut signaler que ces sons ne se perçoivent pas par les hommes ; le chien lui, le reçoit et ça l’inconforte tellement qu’il cesse ses aboiements. Là aussi, aucune douleur n’est infligée au chien.

Le collier anti-aboiement à ultrasons est en général compatible avec la majorité des chiens. Il est cependant plus raisonnable de ne l’appliquer qu’à un chien qui vit seul dans une famille. Pourquoi ? Le chien n’étant pas le seul animal sensible aux ultrasons, l’usage du collier pourrait déranger les autres animaux.

Le collier anti-aboiement à usage de vibrations

Ce modèle bien que moins connu, fait obtenir de très bons résultats. Le collier anti-aboiement à production de vibrations est semblable aux 2 précédemment décrits, du point de vue du fonctionnement. En effet, lorsque le capteur du dispositif se déclenche du fait des aboiements du chien, il fait vibrer le collier autour du cou de l’animal. Aucune douleur n’est faite au chien, mais les vibrations produisent un effet de surprise si soudaine que le chien arrête d’aboyer.

Lire   Rédaction de CV : quelles sont les erreurs à ne pas commettre ?

On peut choisir ce modèle pour tous les profils de chiens qui sont en général tolérants à ce collier ainsi que pour toutes les tailles de toutous.

Le collier anti-aboiement à usage de jet de spray

Ce type de collier anti-aboiement fonctionne autrement que les précédents. Que se passe-t-il quand le chien s’adonne à ses aboiements ? Un déclenchement de brume ou de jet dont la senteur est celle de la moutarde ou de la citronnelle, se produit. L’animal n’a pas mal, mais arrête les aboiements pour éviter ces odeurs qu’il n’aime pas.

C’est ce modèle qu’il faut préférer pour les petits chiens ; les chiens de grandes tailles et les toutous lui résistent.

Quelques informations pour choisir le bon collier anti-aboiement

Pour un chien de petite taille, vieux ou traînant des problèmes cardiaques, il faut éviter les impulsions électriques. Aussi est-il raisonnable de préférer un modèle léger pour le confort du chien. Si on a chien qui adore les baignades, il faut penser à l’étanchéité de l’accessoire. Les modèles à pile coûtent peu, mais il faut s’assurer de pouvoir trouver les piles qui correspondent s’il faut les changer régulièrement. Et quoi qu’il advienne, il faut épargner le port du collier anti-aboiement au chien quand il est souffrant.

Précédent

Vous ne savez pas ce qu’est un nft ? On vous explique tout

Découvrez de théâtre forum à Grenoble

Suivant