Est-ce qu’il faut investir dans une SCPI ?

Les objectifs financiers sont différents d’une personne à une autre. Toutefois, pour pouvoir éviter la servitude financière et avoir un patrimoine plus important, les meilleurs investisseurs conseillent de créer des revenus dont les flux sont passifs. Pour ce faire, l’acquisition de parts SCPI est une solution à envisager. De plus, elle est très populaire ces dernières années. Retrouvez dans cet article ce que représente un SCPI et notre avis sur ce type d’investissement.

Un SCPI

Un SCPI est un acronyme qui est utilisé pour désigner la Société Civile de Placement Immobilier. Il peut être perçu comme un placement immobilier dans le domaine de la location, mais cette dernière se fait sur une longue durée. S’il est bien choisi, les associés qui ont fait l’acquisition se voient rétribuer des revenus assez constants. La détermination des revenus a un rapport d’analogie entre les loyers encaissés et le nombre de parts acquises.

Il faut savoir que la SCPI a un mode de fonctionnement assez spécifique. En effet, ses fonds sont issus d’épargnants et ils sont utilisés pour bâtir un portefeuille essentiellement constitué de biens immobiliers, tels que :

  • Des bureaux
  • Des appartements
  • Des biens commerciaux

Afin de garantir la transparence, l’Autorité des Marchés Financier est chargée de la gestion de ces sociétés.

Les types de SCPI

Afin de mieux comprendre le fonctionnement des parts de SCPI, il est indispensable de se renseigner sur la manière dont fonctionne l’actif. Grâce à cela, vous aurez plus de chance de déterminer si vous pouvez avoir un retour sur investissement. En acquérant cette capacité de jugement, vous vous rendrez vite compte que les rendements perçus auprès des livrets d’épargne sont minimes comparé à ce qu’il vous sera possible d’avoir si vous investissez sur des SCPI de qualité.

Face à cela, les SCI sont classées en trois catégories distinctes. Il faut comprendre qu’aucune d’elles n’est meilleure que l’autre. En effet, votre préférence envers l’une d’entre elles devra se faire en fonction de votre objectif final.

Tout d’abord, il y a les SCPI de rendement dont les revenus sont attribués de manière assez régulière (environ tous les trimestres). C’est ce type de SCPI qui est le plus répandu sur le marché. Vous pourrez alors retrouver :

  • Des SCPI diversifiée (magasins, bureaux, entrepôts) ;
  • Les SCPI de bureaux ;
  • Des SCPI de commerce ;
  • Les SCPI régionales (selon la localisation géographique).

Ensuite, on retrouve les SCPI de plus-value qui n’est pas très répandue, car les rentes ne sont pas ponctuelles. Enfin, il y a les SCPI fiscales qui permettent aux investisseurs d’avoir des fiscalités similaires à celles de l’investissement direct. Il faut savoir qu’elle opère principalement auprès des résidences et la rente ne se fait que lorsque la SCPI est dissoute. De ce fait, il faudra parfois attendre plus de 10 ans pour pouvoir en profiter. Il faut savoir que les SCPI fiscale sont réparties en trois rangs :

  • Déficit foncier (rénovation de bien et location) ;
  • Pinel (Immeubles loués avec des conditions de locations) ;
  • Malraux (propriétés classées).

Avis sur les SCPI

Afin de pouvoir vous faire un avis sur l’investissement en SCPI, on vous propose de vous présenter les avantages et les dangers de ce type d’investissement.

Les avantages d’une SCPI

Les avantages d’une SCPILes avantages qui découlent d’un investissement en SCPI sont multiples et dépendent principalement du type de SCPI choisi. Toutefois, un investisseur en SCPI est dispensé des préoccupations liées à la gestion d’un bien immobilier mis en location, comme :

  • Trouver un locataire ;
  • Rédiger un bail et le faire signer ;
  • Demander le loyer ;
  • Gérer les risques d’impayés.

Le second avantage est d’avoir un rendement attractif d’une moyenne de 4%. Enfin, ces biens immobiliers sont revendus facilement.

Les dangers d’un investissement SCPI

Comme tout autre investissement, celui-ci comporte également des risques. Surtout lorsqu’on sait que le marché immobilier est souvent instable. Pour ce faire, voici des conseils pour réussir dans l’investissement immobilier et au niveau des SCPI, le capital n’est pas garanti. Dans l’investissement en SCPI, le risque se trouve principalement au niveau des revenus locatifs. Ces derniers dépendent de plusieurs critères et peuvent baisser pour différentes causes. Cela aura donc une influence directe sur le niveau de votre rente. Le second risque concerne la SCPI elle-même. Cette dernière peut faire faillite même si l’AMF a étudié au préalable sa solidité.

Enfin, le dernier inconvénient concerne la durée. En effet, pour pouvoir profiter d’une rentabilité intéressante, l’investisseur doit garder ses parts durant un nombre d’années assez important. De ce fait, lorsqu’un investisseur désire abandonner la société, l’ensemble de ses avantages fiscaux lui seront retirés. De ce fait, ce dernier sera contraint d’attendre la date d’échéance, qui est d’au moins 10 ans.

La SCPI et la rentabilité

La rentabilité est un concept assez vaste lorsqu’on parle de SCPI, car elle dépend principalement du type de SPI choisi. Par exemple dans celui en Pinel, il faudra prendre en compte trois paramètres :

  • Le plafonnement de revenus pour les locataires ;
  • L’encadrement des loyers est obligatoire ;
  • L’allocation ne peut excéder les 12, 9 ou 6 ans.
Précédent

Comment changer d’assurance auto ?

Quels sont les e-liquides qui ressemblent le plus au Marlboro ?

Suivant

1 réflexion au sujet de « Est-ce qu’il faut investir dans une SCPI ? »

Les commentaires sont fermés.