Conseils pour réussir dans l’investissement immobilier

Les investissements immobiliers réussis sont depuis longtemps l’un des moyens éprouvés de s’enrichir. Achetez ou obtenez le titre de propriété d’un terrain. Développez le potentiel agricole amélioré de la propriété ou construisez des logements que vous pouvez louer, ou rendez l’investissement immobilier plus attrayant pour les locataires afin de pouvoir demander un loyer plus élevé. Ce sont des moyens courants de réussir dans l’investissement immobilier. Le marché de l’immobilier est en constante évolution, et pas seulement en ce qui concerne les lieux où les gens veulent vivre. Mais nous savons tous que l’immobilier offre de meilleurs retours sur investissement que le marché boursier, sans autant de volatilité. Dans l’immobilier, votre risque de perte est minimisé par la durée de conservation de votre bien d’investissement. Lorsque le marché s’améliore, la valeur de votre bien immobilier augmente également. Voici comment réussir dans l’investissement immobilier. Les gens pensent à l’argent lorsqu’ils investissent dans l’immobilier. Il y a de nombreuses raisons convaincantes à cela. L’immobilier est une ressource rare. Après tout, il est impossible de fabriquer des terrains supplémentaires. Par conséquent, l’immobilier est largement considéré comme un investissement sûr. Toutefois, il faut reconnaître que les idées reçues sur l’immobilier évoluent. Cela est presque certainement lié à l’économie.

1. Choisir son marché et planifier judicieusement l’investissement

Pour réussir un investissement immobilier, il est plus important de connaître votre marché local que ce qui se passe au niveau national. Votre achat et sa réussite seront davantage influencés par les facteurs en jeu sur votre marché immobilier spécifique, installez un masternode pour mieux suivre la vente. Une bonne règle de base pour réussir dans l’investissement immobilier est d’éviter les marchés très chauds. Certains investisseurs immobiliers peuvent se vanter de l’appréciation de leurs biens ou de la hausse des taux, mais vous risquez d’acheter au sommet du marché et de perdre votre argent. Les marchés immobiliers évoluent par cycles en raison du désir de profits économiques, et chaque marché immobilier se trouve à une phase légèrement différente de son cycle immobilier. Vous devez trouver des marchés qui sont en phase d’expansion – où les ventes et les prix augmentent, où l’accessibilité est bonne, où la construction est faible et où les investissements en capital augmentent. Le marché exact sur lequel vous vous trouvez doit influencer votre approche lorsque vous choisissez des investissements. Le pic de la construction neuve a tendance à se produire après le pic de la demande de logements, ce qui entraîne finalement une offre excédentaire temporaire et une baisse des prix. Cette phase d’effondrement dure généralement entre 1 et 3 ans avant de trouver un plancher de prix. Pour réussir dans l’investissement immobilier, vous devez également vous concentrer sur l’emplacement du bien sur le marché. Vous devez investir dans les quartiers qui ont une forte densité de population, qui se développent et qui disposent de toutes les commodités de base à proximité.

Tous les grands quartiers ont cela en commun :

  • Un faible taux de criminalité
  • De bonnes écoles
  • Accès à des parcs et à des lieux de loisirs
  • Accès aux soins médicaux
  • Une ambiance familiale
  • Accès aux transports publics
  • Accès aux centres commerciaux et aux restaurants

Tous ces éléments se traduisent par une forte demande de logements. Si l’offre de logements répond à la demande, les investisseurs immobiliers ne devraient pas manquer l’occasion puisque les prix d’entrée des maisons restent abordables. Évitez toute région qui dépend d’un seul moteur économique, comme le tourisme ou l’industrie automobile. Détroit est l’exemple d’un marché dont l’économie était fortement soutenue par l’industrie automobile. La faillite de l’industrie automobile a entraîné une chute brutale de la valeur des maisons. Toutes les locations sont devenues vacantes car personne n’a pu trouver de travail. Moins d’emplois dans la ville, c’est moins de gens qui peuvent y vivre. Il y avait plus de maisons que de personnes qui en voulaient, donc la loi de l’offre et de la demande a fait baisser les prix.

2. Acheter bas

L’investissement immobilier peut être comparé à l’investissement dans une action à dividendes. Le retour sur investissement dépend du prix auquel vous avez acheté la marchandise. Cependant, vous devez tenir compte du rendement de l’investissement. Une petite maison bon marché dans un quartier peu sûr peut être achetée pour peu d’argent, mais vous n’en tirerez pas beaucoup d’argent non plus.

3. Exploitez le marché caché

L’idéal est d’acheter une propriété à un vendeur en difficulté, car vous pouvez l’obtenir bien en dessous de sa valeur marchande. Oubliez les ventes aux enchères de biens saisis ; cela peut permettre de faire des affaires, mais vous trouverez souvent des propriétés qui ont grand besoin de réparations. Cherchez plutôt des maisons dont les vendeurs sont en difficulté et qui n’ont pas encore été mises sur le marché. Le couple en instance de divorce ou la famille qui veut vendre la maison de sa mère après son décès sont les vendeurs idéaux ; ils veulent simplement obtenir de l’argent, et l’acheteur obtient probablement une maison bien entretenue.

4. Comprenez vos coûts dès le départ

Si vous êtes nouveau dans le secteur de l’investissement immobilier, il est essentiel de comprendre vos coûts dès le départ. Il ne s’agit pas seulement du coût de la propriété et des commissions de l’agent immobilier. Vous devrez payer les réparations, et trop de nouveaux venus dans l’investissement immobilier ne savent pas comment estimer avec précision les coûts de réparation des fondations fissurées, des problèmes électriques et des infestations de parasites.

Précédent

Le droit à un testament numérique – Qu’est-ce que c’est et est-ce nécessaire ?

Que faire si vous renversez du liquide sur votre ordinateur portable ?

Suivant